16 Juin 2014

Interactions entre vagues de surface, atmosphère et océan

Les vagues océaniques sont couplées aux processus des couches frontières dans l'atmosphère. Il est maintenant reconnu que la vitesse du flux (ou rugosité de surface) est fonction non seulement de la vitesse du vent, mais aussi des caractéristiques des plus longues vagues.

Cet effet a été montré pour la mer de vent développée. Pour la houle ou une mer mixte (mélange de vagues de vent et de houles), cet effet est plus controversé, mais semble exister. Les vagues qui se brisent affectent aussi probablement les flux de chaleur (par les embruns dans l'atmosphère), l'échange de CO2, et l'albédo de surface. L'importance de ces processus est un sujet de recherche et de débat actif.

En fournissant l'information spectrale sur les vagues et les statistiques de surface, un objectif de CFOSAT est d'estimer l'influence de l'état de la mer sur les flux de surface. Une modification récente dans les centres météorologiques a été de coupler les modèles d'atmosphère et de vagues, pour prendre en compte les effets des vagues sur les processus des couches frontières.

Ainsi, les modèles de prévisions bénéficieront des observations du vent et des vagues de surface par CFOSAT.

Publié dans :